En voilà trois dont je me serais bien passé. Comme le dit le dicton : « Les saints Servais, Pancrace et Mamert, à eux trois, un petit hiver. » Ce week-end de l’ascension, nous avons dû slalomer entre les gouttes avec les scouts sur les hauteurs de Sainte-Croix. Les Saints de glace, donnez-nous du beau temps ! On veut du beau, du soleil, du ciel bleu, on le mérite… même si mon ami agriculteur m’a fait remarquer que nous étions encore en déficit de pluie.
Alors j’ai fait ma procession à la mode de Saint Mamert pour éviter les catastrophes naturelles – comme j’étais tout seul j’ai revu mes ambitions à la baisse en demandant juste un peu de ciel bleu.
J’ai pensé à Saint Pancrace, enfant orphelin et martyr qui fût exécuté par Dioclétien parce qu’il avait eu la mauvaise idée de s’être converti au christianisme.
J’ai espéré que ce petit hiver allait durer moins longtemps que la vie de Saints Servais.
 Chercher la récompense pour ses bonnes actions. Croire à la bonne fortune pour ses actions justes. Faire une petite prière, un rituel, consulter un voyant pour faire tourner la chance.
Pourtant un autre dicton tiré des paroles de Jésus nous dit que Dieu fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes ou qu’Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons.
La bonté de Dieu s’applique à tous, sa grâce est pour tous : la pluie, le soleil, la vie qui coule dans nos veines et dans toute cette nature qui explose de joie. La bonté de Dieu ce n’est pas la récompense. Sa justice ce n’est pas de rétribuer notre justice ou notre piété. Dieu ne fait pas dépendre son amour de nos faits et actes.
L’amour de Dieu, c’est l’attente et l’impuissance du Père prodigue pour son enfant qui l’a rejeté. C’est la croix du Christ, un Dieu qui se donne.
Alors la conversion, c’est peut-être juste de réaliser le message de la pluie et du soleil. La bonté de Dieu m’attend à chaque instant qui passe. Les bras du Père sont toujours ouverts et leur écartement ne dépend pas de ma justice. Alors, que mon cœur soit à la pluie ou au soleil, je peux trouver un abri dans cet amour de Dieu.$
Alain Ledoux