Dimanche, nous avons offert aux enfants de la paroisse un Schultüte, un petit cornet de rentrée.
Dedans il y avait des crayons, une gomme, quelques bonbons et puis, au dos d’une étiquette décorée, un petit verset leur rappelant l’amour de Dieu pour eux : Dieu te bénit et te protège – Nombre 6,24.
Les crayons et la gomme. Notre rôle de parents est de protéger nos enfants et de leur apporter la meilleure éducation possible. Nos enfants passent un temps considérable à l’école sans compter les trajets, les devoirs et les moments pendant lesquels on en parle. Les attentes sont aussi très importantes et la pression sur les parents, les enfants et les professeurs ne cesse d’augmenter.
Les bonbons. À cela se rajoutent les loisirs, le sport, la musique. Des trajets dans tous les sens qui rendent souvent le mercredi ou le samedi particulièrement chargé.
Le verset. Quelle place pour la spiritualité dans la vie de nos enfants ? Comment faire une place à la spiritualité. Faut-il seulement en faire une ?
Notre culture, nos monuments sont empreints de spiritualité. L’actualité, notre monde est rempli de religion. Nos enfants seront et sont déjà confrontés à l’expérience de Dieu. Comment répondront-ils pour eux-mêmes à la question de Dieu ? Quel temps en dehors de la suractivité pour se poser les questions essentielles qui donnent un sens à la vie ?
L’éducation religieuse n’est plus obligatoire, mais elle est tellement importante pour donner les outils indispensables à nos enfants pour comprendre le monde et pour appréhender pour eux même la spiritualité.

Alain Ledoux
  Alors face à la suractivité, c’est un vrai acte volontaire qu’il nous faut pour offrir le caté à nos enfants. Le caté, une vraie chance pour nos enfants.