Matthieu 13, 27 : « Si quelqu’un a soif, il peut venir à moi et boire. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau couleront de son cœur, et cette eau donne la vie ».
Tout est sec, dur et poussiéreux,
La terre peine à donner ses fruits,
Le soleil, le vent frappent la terre jour après jour,
Les punaises succèdent aux maladies.
Quelles récoltes attendre d’un ciel vide ? 
Où sont ces fleuves d’eau vive qui coulent de nos cœurs?
Où sont les chants de joie qui résonnaient dans nos églises,
Les enfants, les jeunesses, les familles ?
Le chacun pour soi succède à l’indifférence.
Quelle louange attendre de la terre sèche ?
Tu es venu réconcilier la terre et le ciel,
Les arroser de ta fidélité.
Apprends-moi à trouver en toi l’eau qui m’est nécessaire,
Apprends-moi la joie de se savoir aimé.
Oui, ton amour, ta tendresse, ta confiance jaillissent des cœurs.