Elle a disparu, pendant trois jours
on ne l’a pas revue.
Ils l’ont cherchée, appelée.
Ils ont failli basté, ils ont persévéré.
Enfin de nuit, ils l’ont retrouvée.
Quel triomphe de la voir dans le faisceau des lampes frontales.
Ginette est là. Elle vit encore. Incroyable.
Le sol s’était dérobé sous ses pieds.
L’herbe verte des pâturages recouvrait une dangereuse doline.
Elle est tombée au fond du trou.
Elle s’est retrouvée enfermée. Bloquée. Impuissante.
Heureusement les secours sont arrivés.
Les paysans ont creusé. Ils ont évacué la terre et les pierres.
Ils ont permis un accès.
Avec une douce fermeté, ils ont retiré la génisse effrayée et endolorie.
Seigneur, voici ma prière : envoie vers nous qui sommes tombés au fond du trou des hommes et des femmes prêts à nous secourir.
Seigneur aide-nous à imiter les paysans décidés et persévérants
Pour secourir ceux qui sont au fond du trou.
Et tour à tour, nous répéterons le sauvetage de Ginette. Qu’il en soit ainsi !