J’attends de ma foi qu’elle dise ce que je crois,
Qu’elle dise mon espérance
Qu’elle parle de chemins ouverts et d’horizon.
Mais se pourrait-il que je me sois laissé enfermer,
Par mes habitudes,
 Par mes prières ?
Par mes convictions ? 
Se pourrait-il, qu’avec le temps, je sois devenu inaccessible,
Que mon horizon se soit rétréci ?
Qu’enfermé, je tourne en rond ?
Se pourrait-il que je n’apparaisse finalement plus
Comme une porte ouverte, un chemin, un horizon ?
Est-ce que le message de liberté, d’ouverture et d’accueil qui m’a attiré vers la foi
Aurait disparu sous la morosité de l’habitude ?
Sous un langage convenu ?
Sous une attitude satisfaite ?
Aurais-je trahi ton message, Seigneur ? Amen.