Octobre 2015 :

IMAG0791Juste avant d’arriver aux Rochat, je suis impressionnée par les beautés automnales, les rayons de soleil chatouillent mon regard, je m’arrête et prends quelques photos souvenirs, et je pense à la chanson de l’été indien de Joe Dassin.
Le lendemain, en repensant aux personnes rencontrées, entre deux prières pour eux et leurs familles, j’écris qque vers…
Il m’a dit …
Il m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline
De l’attendre avec un petit bouquet d’amitié
J’ai cueilli des fleurs, des étoiles et des Paroles et j’ai sifflé tant que j’ai pu
Alors le Soleil s’est levé, entre les feuilles Il a brillé
Le Vent a soufflé, et Il a murmuré des mots à partager.
Le Vent a soufflé, et Il m’a redonné l’élan.

 

 

Thérèse Aubert aumônier au Centre d’Enregistrement et de Procédure aux Rochats

Septembre 2015

DSCN2977L’effet caramel :

Ils sont quasi 100, tous des hommes. Ils sont assis et se taisent. Ils écoutent les infos. Certains comprennent, d’autres pas du tout.
J’ai l’opportunité de leur dire la présence des aumôniers au CEP. Et je les encourage en leur racontant que dans la tradition juive, lorsque que quelqu’un est malade, ou en deuil ou en traversée d’une difficulté, il est important d’aller visiter cette personne. Et l’habitude est d’apporter un grand plat de fruits sucrés. L’idée est de donner un peu de douceur sur la douleur des cœurs brisés ou en souffrance… pour empêcher que la douleur devienne amertume…
J’ai apporté des caramels et je propose d’en donner un par personne en quittant la salle du réfectoire. Le geste est minime. Presque ridicule. Le bonbon est symbolique.
Il est remis dans la main de chaque personne, en le regardant dans les yeux et en prononçant deux mots d’amitié ou de bénédiction. Le geste est minime. Le bonbon est symbolique.
Mais le moment est presque magique. Le Tout Autre est presque visible ou palpable…
Il m’a dit …
Il m’a dit d’aller siffler là-haut sur la colline
De l’attendre avec un petit bouquet d’amitié
J’ai cueilli des fleurs, des étoiles et des Paroles et j’ai sifflé tant que j’ai pu
Alors le chemin s’est fait clair et simple
Je savais que le guide était avec moi,
Je savais que le guide était avec eux déjà, même si ils ne le savaient pas….

Thérèse Aubert aumônier au Centre d’Enregistrement et de Procédure aux Rochats

Novembre 2014

Le soleil se couche sur la caserne des Rochats.

Ce soir une centaine d’hommes y dorment. Ils sont tous requérants d’asile. Ils viennent surtout du continent africain. Certains n’arrivent quasi pas à trouver le sommeil, d’autres font des cauchemars. Plusieurs ressassent des souvenirs angoissants, certains se languissent de leurs femme et enfants et bp seront tiraillés entre regret, ténacité et insécurité. Tous ont des parcours compliqués.

Espérons que plusieurs ont un semblant de paix et de légèreté qu’ils gardent précieusement dans leur tête et leur cœur ? Cela leur est désormais possible grâce aux personnes qui leur réservent des moments d’accueil dans un cabanon de l’armée à 500 m du centre. En effet, une équipe motivée s’est formée en association sous le nom de CARRAR.

Ces personnes bavardent autour de boissons chaudes avec les requérants. Ensemble ils font des jeux, ils rient, ils s’essaient à qques mots de français. Ces instants d’échangent leur permettent de s’évader un peu, de penser à autre chose.

Un poste d’aumônier est occupé un jour par semaine. La personne en charge de ce ministère rencontre les requérants, chemine avec eux, fait office de relais pour les instances juridiques, les communautés religieuses, et/ou autre. S’ils le souhaitent, ils peuvent recevoir une bible disponible dans différentes langues.

Dans ce bureau, au gré des occupants du centre, se déroulent des moments d’entretiens. Parfois très intenses. Toujours en toute humanité dans le respect de la religion de chacun. Il est possible de prier ou de juste respirer en silence.

Quand un homme pleure en se racontant, ou qu’un autre remercie avec un visage rayonnant ou qu’un autre encore quitte le bureau renouvelé … je sais que notre travail d’aumônier est essentiel !

 

Thérèse Aubert aumônier

Projet CARAR en savoir plus.

Pour le soutenir : « Accueil Rochat » CCP 14-251871-5 IBAN CH83 0900 0000 1425 1871 5