Le premier de l’an: pour les uns, un jour comme un autre qui suit le dernier de décembre. Mais pour beaucoup, la fin est souvent aussi un commencement. Le passage est marqué par des rites: échange de bons voeux, pétards et champagne. Et la prise de bonnes résolutions qui, même vite oubliées, sont l’expression d’une confiance en l’avenir, d’un changement possible. Dans le dernier livre de la Bible (Apocalypse 22,13), Christ se présente: « Je suis l’alpha et l’omega, le premier et le dernier, le commencement et la fin ». Nos temps lui appartiennent, il demeure le même d’une année à l’autre, il est digne de confiance. Aussi en 2020.
FvB