Vous connaissez le binaire ? 1, 0, 1, 0, … Toute l’informatique fonctionne ainsi : allumé, éteint, allumé, éteint … Et avec ça, on peut saisir beaucoup d’informations. C’est le principe des codes-barres et des codes QR. Vous savez : noir, blanc, noir, blanc, …Le problème, c’est que ce langage en est venu à modeler notre perception du monde et de la vie. Comme si tout se réduisait à des alternatives claires et nettes : bon/méchant, vrai/faux, juste/injuste,…Les votations sont ainsi souvent présentées comme l’opposition de deux points de vue inconciliables (Oui/Non), avec ensuite d’un côté des vainqueurs et de l’autre des perdants.Pas de nuances possibles, ni d’interaction. Aucune hésitation. Jamais la moindre évolution. Non, juste deux positions figées qui se font face. Et à la fin, l’une doit s’effacer devant l’autre.La Bible, elle, nous invite à une autre approche. La Parole de Dieu y est décrite comme une interpellation : quelque chose qui bouscule, qui dérange, qui force à sortir de son confort pour se mettre en route.
Eh oui, la rencontre, la confrontation, l’échange, c’est ce qui permet de changer, d’avancer. Et même plus : c’est ce qui permet de faire entrer le souffle de l’Esprit dans nos vies.Savoir entendre ce qui ne correspond pas à mes vues. Être prêt à réviser mes positions, et déjà simplement à entrer en matière. C’est ce que la foi attend du croyant. Et il serait bon que notre débat public en soit enrichi.Un grand théologien tchèque disait qu’il faut toujours s’efforcer de voir ce qu’il y a de bon, de vrai, de juste dans la position de l’autre, plutôt que de tout de suite chercher à le dénigrer.Un exercice intéressant est de chercher des arguments porteurs et profonds pour la position qui n’est pas la nôtre. On réduit si facilement l’autre à une caricature ! Alors que la réalité a bien des facettes.Oui, il est bon de savoir se laisser interpeller. Ainsi Dieu peut nous libérer de tous nos enfermements. Et nos trop grandes certitudes ne sont pas les moindres.

Jean-Nicolas Fell

pasteur de l’EERV à Yverdon