Dans la nuit, dans le froid, dans l’hiver
Dans l’ennui, dans la peur, dans la tristesse
Un feu déploie sa lumière
Une lumière offre un repère

Quand les lumières de la ville sont loin
Quand l’artificiel s’est éteint
Les ténèbres ne sont pas seules
Une vérité profonde se fait jour

Il vient, le feu brulant !
Il vient, celui qui est lumière !
Une chaleur me réchauffe
Une espérance ravive mon cœur
AL