Nos bambins

en sont entourés !

Lui a été mon unique.

Il a connu mes peines,

joies, rêves, secrets.

Compagnon de mes jeux,

déplacements …  

Usé,  il souffre de déhanchement,

d’un  pelage clairsemé.

Ma maman lui avait

confectionné un habit

qu’il porte encore.

Il est toujours là,

un peu abandonné dans son coin!

Comme lui, compagnon

de mes jours et nuits,

toi, Seigneur, tu l’es.

Lui est une peluche,

toi, tu es bien vivant.

Tu connais mes chemins,

ce qui m’habite.

Il m’arrive de te laisser de côté!

Patiemment tu attends,

emboîte mes pas,

m’offres ta lumière.

Que dire : merci !

SJB