Certaines choses m’interpellent comme récemment, par exemple, cette imposante lune qui éclipse la magnifique rosace de la cathédrale de Strasbourg. Un spectacle inhabituel. Quelque chose ne tourne pas rond !
Serait-ce une image de ce monde, que notre appétit démesuré de confort, épuise inexorablement ?
Alors devant cette terre qui ne tourne pas rond, je dis la prière qui guide ma vie :
« Je le crois, je verrai la bonté du Seigneur sur la terre des vivants. » Psaume 27, 13.
T. B.